FANDOM


Random

Les Randoms Spectators forment le grand public de Smileys City. Ils s'adonnent à un mode de vie décadent en refusant la culture, préférant suivre assidûment leurs Youtubers préférés.

Une vie devant un écran

Ils portent tous des lunettes de soleil, un bonnet à pompon gris/noir et un T-shirt Angry Birds.

On les voit beaucoup traîner dans les commentaires Youtube. Du genre à laisser derrière eux des "MDR G PAS LU", "G PA KOMPRI LOL" dès lors qu'une vidéo devient un tantinet subtile.

S'allier au mouvement des Randoms Spectators, c'est faire partie d'un crew au même titre que celui des Kikoos Carlins. Leur style vestimentaire ridicule est une norme à respecter si on veut être des leurs : Faire de l'autodérision son mode de vie dans tout ce que le crétinisme naturel de l'homme renferme. La plupart tiennent des blogs critiques mal écrits, certains vont même jusqu'à se lancer dans une carrière d'analyste sur Youtube... Comme les KC, ils sont la résultante d'une politique d'abrutissement menée par Carlino. On compte actuellement près de quatre cents cinquante mille Randoms Spectators sur le territoire de Smileys City.

Il mange la publicité
A1
Le random spectator est avant tout un consommateur actif qui s'investira corps et âme dans les mouvements de la mode. Ils sont abonnés aux chaînes des Kikoos Carlins, donc de fait la cible principale du pouvoir publicitaire mené par Google. Ils regardent toutes les vidéos qui passent dans leur fil d'actualité et ils demandent toujours plus de contenu What The Fuck et extrême...

" Hey mais... C'est pas assez What The Fuck ! "

Depuis qu'Algo a propagé la MAC, leur attitude chronophage ne s'est pas améliorée. Bien au contraire, certains deviennent tellement obsédés par l'actualité qu'ils en viennent à oublier de se nourrir pour survivre...

Les Randoms Spectators forment la masse grand public, qui trouve son essence dans le mot "Random"... Se placer au centre du hasard et s'accepter comme un imbécile heureux dans les méandres d'une médiation audiovisuelle toujours plus perverse.